2021 - Toulouse (France)

Webinaire CIRUISEF 2021

Université Paul Sabatier - Toulouse III

Toulouse - FRANCE

Deuxième quinzaine de novembre 2021

THÈME : "Partager nos expériences pour mieux gérer l'avenir !"

Appel à communication

Préambule

Ce webinaire intervient après près de deux années de crise sanitaire pendant laquelle chaque pays a dû affronter la situation avec les moyens dont il dispose et beaucoup de pays ont innové et ont adopté des méthodes et des stratégies inédites. Les gouvernements ont dû s’adapter et adapter leurs modèles dans tous les domaines. Ils ont mobilisé leurs moyens pour faire face au problème sanitaire puis aux problèmes économiques et sociaux.

 

L’enseignement dans sa globalité a été bouleversé de l’école maternelle à l’université. Presque personne n’y était préparé et chacun a dû essayer différentes solutions et différentes stratégies pour trouver celles qui conviennent le mieux à leur situation. Les universités ont eu leur lot de problèmes et ont dû faire, dans l’urgence, face à des besoins en équipements informatiques (serveurs et réseaux adaptés, mais aussi moyens logiciels), mais aussi des besoins en outils de conception et de diffusion des ressources pour leurs enseignants et enfin de l’équipement de leurs étudiants qui pour beaucoup se sont retrouvés en précarité numérique qui vient souvent s’ajouter à la précarité sociale.

 

La crise sanitaire n’est pas terminée, mais nous espérons que la prochaine rentrée sera moins difficile que la précédente et bénéficiera de la campagne de vaccination entreprise dans tous les pays.

Problématique et objectif

Comme dit ci-avant, pour faire face à la crise sanitaire et continuer à assurer la continuité pédagogique, mais aussi le fonctionnement des laboratoires de recherche, les universités ont dû innover et mettre en place des outils et des méthodes pédagogiques adaptées inédites et des modes de fonctionnement à distance. Plusieurs mesures ont été imaginées selon les possibilités locales de chacun.

 

Les colloques de la CIRUISEF ont toujours été un lieu d’échange entre les doyens et de partage d’expériences. L’objectif principal de webinaire est plus que jamais dans cette logique. En effet, les expériences des uns et des autres doivent être partagées afin de constituer un répertoire d’initiatives vertueuses qui seront continuées et encouragées même au-delà de cette crise. Il faudra retenir ce qui est positif de cette expérience qui nous a été imposée.

 

Après cette crise sanitaire, tous les pays auront à relancer leurs économies et auront besoin de jeunes bien formés et compétents. Le rôle de l’université est plus que jamais primordial et on doit être là pour accompagner la reprise et la relance économique et sociale. Nos jeunes auront peut-être vécu des situations sociales difficiles, mais ils pourront en sortir grandis. Affronter une telle situation procure certainement des compétences qu’ils n’auraient pas eues par ailleurs.

 

Dans toutes nos universités les doyens se trouvent au plus près du terrain. Ils ont dû gérer des situations jamais rencontrées auparavant. Au début, ils ont dû improviser, mais par la suite, ils ont appris à anticiper. Chacun dans sa faculté a dû imaginer des solutions aux problèmes d’enseignement (présentiel, distanciel ou bimodal) de recherche (ouverture ou fermeture des laboratoires)… Toutes ces expériences individuelles avaient pour principal but d’assurer la continuité pédagogique.

 

Dans ce webinaire, on invite les doyens à nous rapporter les initiatives prises pour répondre

  • Aux besoins des étudiants en termes d’équipements informatiques et en termes de ressources pédagogiques en ligne
  • Aux besoins des enseignants en termes d’équipements et de moyens leur permettant de produire et de diffuser des ressources pour les étudiants
  • Aux responsables de formation pour les accompagner dans la réorganisation des emplois du temps pour s’adapter aux contraintes de distanciation physique.

Appel à contributions

L’appel à contribution s’adresse aux doyens afin qu’ils rapportent les mesures qui ont été entreprises pour faire face aux différentes difficultés rencontrées pendant cette période de pandémie. Ces mesures pouvant être au niveau de leur faculté, au niveau de leur université voire même au niveau national. Les contributions peuvent porter sur l’aspect enseignement, sur l’aspect recherche ou sur les deux aspects.

 

En particulier, les contributions tenteront de répondre à tout ou partie des questions suivantes voire même à des questions qu’on n’aurait pas imaginées.

 

Aspect enseignement :

  • Comment a été gérée la fermeture/ouverture de l’université ?
  • Quelles mesures sanitaires ont été prises ?
  • Si fermeture de l’université, comment la continuité pédagogique a-t-elle été assurée ?
  • Si des ressources ont été mises à disposition des étudiants, comment l’accès à ces ressources a-t-il été assuré ? Est-ce que les étudiants avaient la possibilité matérielle d’y accéder ? Si non, quelles aides leur ont été apportées ?
  • Est-ce que les enseignants avaient les possibilités matérielles de produire et de diffuser des ressources ? Quelles étaient les difficultés et quelles étaient les réponses apportées ?
  • Comment ont été évalués les étudiants (présentiel ou à distance)  et quel constat en tirez-vous ? Quels enseignements en avez-vous tiré ?
  • Comment l’université vous a-t-elle accompagné ? Quelles mesures concrètes a-t-elle prise pour venir en aide aux étudiants et aux enseignants ?
  • Comment votre ministère de tutelle a-t-il réagi ? A-t-il développé des moyens supplémentaires et dans quel but ? Sous quelle forme (appel à projets ou répartition sur l’ensemble des établissements) ?
  • Quel ressenti ont eu les enseignants (ont-ils apprécié le distanciel ? S’y sont-ils adaptés facilement ? Ou au contraire ont-ils trouvé cela difficile et pourquoi ?)

Aspect recherche :

  • Quelles mesures ont été prises pour permettre aux chercheurs de continuer à travailler ?
  • A-t-on mis à leur disposition des outils matériels pour pouvoir continuer à travailler à distance quand cela était possible ?
  • Comment avez-vous pu motiver les chercheurs pour continuer une activité de recherche ?
  • Est-ce que la crise sanitaire a ralenti la réalisation des projets en cours ? Comment avez-vous fait pour que ce ralentissement ne soit pas trop pénalisant ?
  • Est-ce que la crise sanitaire a permis l’émergence de nouveaux projets de recherche en lien ou sans lien avec cette crise ?
  • Quels moyens ont été mis en place pour redynamiser la recherche dans votre faculté et ses laboratoires si celle-ci a été ralentie ?

Les contributions proposées doivent mettre en évidence des initiatives concrètes, innovantes, applicables et réplicables dans d’autres facultés.

Communications

Chaque proposition doit être rédigée en français, de 2 à 3 pages maximum en fichier format A4 Microsoft Word portrait, Calibri 12, interligne simple et marges de 2cm. Elle devra comprendre les parties suivantes :

  • Un titre suivi du nom du doyen, de sa faculté, son université et l’adresse de celle-ci en note de bas de page,
  • Le cas échéant, indiquer les pays que couvre la contribution,
  • Un résumé d’une dizaine de lignes qui met en évidence les points saillants de la communication,
  • Le corps de la communication structuré ainsi : 1/ diagnostic des difficultés rencontrées, 2/ détails des mesures mises en place et retombées de celles-ci et 3/ conclusion indiquant les mesures considérées comme très importantes.

Présentations

Vous disposerez d’au maximum dix minutes pour présenter votre communication. Il faudra donc aller directement à l’essentiel.

 

Afin de faciliter le déroulement, une présentation PowerPoint d’au maximum dix diapositives doit être envoyée au moins une semaine avant la date de la tenue du webinaire afin qu’elle soit intégrée à une présentation globale dans laquelle on envisage d’intégrer des questions avec l’outil Wooclap à la fin de chaque présentation pour dynamiser le déroulement des sessions.

Comment nous joindre

Adresse postale : 

 

Professeur Jean-Marc BROTO

 
Président de l'Université Toulouse 3 - Paul Sabatier
Président de la CIRUISEF
Cabinet de la présidence
118 route de Narbonne
31062 Toulouse cedex 09
FRANCE
 
Téléphone : +33 685757053
 
Email : jean-marc.broto@ciruisef.com

 

Association loi du 1er juillet 1901 (déclaration du 23 janvier 1989 et du JO du 3 avril 2004)

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre réseau.